Soldes : la période du shopping de masse

Soldes : ce que vous devriez savoir

Posted on Posted in achats, Non classé
Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Les soldes : tout ce qu’il faut savoir…

Les soldes sont des ventes destinées, par une réduction de prix, à permettre l’écoulement accéléré des stocks des commerçants. Il existe en France deux périodes annuelles de soldes qui durent chacune six semaines. Les soldes sont une aubaine pour de nombreux acheteurs.

Attention toutefois au comportement abusif des commerçants !

En tant que consommateur vous avez des droits, faites-en bon usage.

I/ Les obligations des commerçants lors des soldes :

Sachez dans un premier temps qu’en dehors des périodes légales de soldes, les commerçants peuvent organiser des opérations commerciales. Ils peuvent consentir des réductions, mais ils n’ont alors pas le droit d’utiliser le mot «soldes» .

Ils ont par ailleurs interdiction de vendre à perte. « Vendre à perte » c’est vendre un produit moins chère que ce qu’il a couté au vendeur.

En période de soldes, les produits soldés doivent être proposés à la vente et avoir été payés par le commerçant depuis au moins un mois. Un repérage est ainsi possible pour les clients.

Les limitations de garanties sur les soldes sont illégales.  Un article soldé doit bénéficier des mêmes garanties en matière de défauts de fabrication ou de Service Après Vente que tout autre article.

En tout état de cause, le commerçant à l’obligation d’appliquer les dispositions concernant l’échange ou le remboursement dont il fait la publicité (affichage dans le magasin, sur les tickets de caisse ou tout autre support).

Les commerçants n’ont pas le droit de se réapprovisionner pendant les soldes. La distinction entre les articles soldés et non soldés doit clairement apparaître aux yeux des consommateurs dans le point de vente.

II/ Vos droits en période de soldes :

Il arrive qu’à la suite d’un achat précipité, vous soyez insatisfait et décidiez de vous rétracter.

En cas de vice caché, le commerçant est tenu de rembourser ou remplacer l’article. L’expression « ni repris, ni échangé » est abusive, ne vous y fiez pas.

Si il n’y a pas de vice caché, et que vous voulez changer le produit acheté uniquement parce qu’il ne vous plait plus ou qu’il n’a pas la bonne taille, le commerçant n’a aucune obligation légale de répondre à votre demande. En effet, en période de soldes, le vendeur peut restreindre la pratique de l’échange et de la reprise d’articles.

Attention aux prix : il arrive que certains commerçants augmentent artificiellement le prix pour ensuite, une fois le produit soldé, faire croire à un rabais plus important. C’est une pratique déloyale de ce dernier. On parle de faux rabais.

Les commerçants sont en effet tenus de prendre comme prix de référence, le prix de vente le plus bas durant les 30 derniers jours. C’est sur ce prix de référence que doivent être indexées les réductions inhérentes aux périodes de soldes.

Toutes les garanties du consommateur s’appliquent également pour les soldes sur Internet. Depuis la loi Hamon, l’acheteur dispose de 14 jours pour changer d’avis. Vous pouvez ainsi renvoyer le produit acheté sans pénalités. Vous devrez cependant supporter les frais de retour s’ils ne sont pas pris en charge par la boutique.

Pour plus d’informations sur vos achats sur internet cliquez ici.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *